FOCUS BRAKETTING ET FOCUS STACKING...


Nous savons qu'il est impossible d'avoir une photographie nette sur tous les plans
lorsque l'on est à moins de 10cm d'un petit sujet.
Et même si nous décidions de fermer le diaphragme à son maximum, f/22 ou f/32
et/ou d'utiliser des objectifs macro 1/1, nous n'aurions toujours
que le devant ou l'arrière du sujet mais pas les deux.
La profondeur de champ (la zone de netteté dont nous disposons) devient alors beaucoup trop étroite.

Les seules solutions valables restent
le Focus Braketting et le Focus Stacking.

La première opération, appelée Focus Braketting, est faite avec l'appareil.
Cela consiste à photographier le sujet plusieurs fois  et à tourner très légèrement
la bague de mise au point après chaque déclenchement.
La réalisation de l'image finale de la montre ci-dessous à demandé 15 prises de vues.
Pour photographier des insectes de 20mm de long il est assez courant de faire jusqu'à 30 ou 50 images.





La seconde opération appelée Focus Stacking est intégralement faite par l'ordinateur.
On charge toutes les images prises dans un logiciel, celui-ci va analyser chaque image
pour ne conserver de chacunes d'elles que leurs parties nettes;
puis, il va fusionner toutes les images
pour en faire une finale, parfaitement nette sur tous les plans.



Cliquez ici
Ma Page


email:  cygar56@sfr.frvendredi 3 janvier 2020